Netflix arrive au Canada

Posté il y a 8 ans, 8 moiss à 1:00. 1 commentaire

Enfin, le géant de la distribution électronique de films américain débarque au Canada. Mercredi se fera le lancement officiel par le CEO et co-fondateur Reed Hastings à Toronto.

Aux États-Unis, le modèle est que pour un abonnement de 16$ par mois, vous pouvez regarder tous les films que vous voulez, que ce soit sur support DVD ou téléchargement en-ligne. S’il s’agit d’un DVD, le titre sera ajouté à votre « liste d’attente » et envoyé aussitôt que votre tour viendra. Pour le téléchargement direct, il commencera instantanément.

La technologie présentement offerte par Netflix dépasse largement celle de tous les distributeurs de média en-ligne canadiennes réunies. En diversifiant ses plateformes de distribution, un seul abonnement vous permet de regarder vos films loués sur votre ordinateur, votre wii, ps3, iPhone, iPad…

Le service de location de DVDs physiques ne sera pas offert au Canada et les prix restent à voir. Shaw, Rogers, Vidéotron et Bell ont déjà leur plate-forme de distribution électronique, accumulent du contenu et se positionnent pour le web depuis déjà plusieurs années. Pour le moment, la convivialité et la facilité d’accéder à Netflix donne une longueur d’avance pour contrôler ce marché convoité. La plateforme est déjà testée et utilisée sur une grande population et leur public cible est diversifié et non seulement des abonnés qui ont déjà les services de télé et dont le distributeur veuille « ajouter » un morceau supplémentaire.

Leur site n’est toujours pas offert en français, même si le drapeau canadien flotte maintenant sur la page principale. Il est clair qu’il y aura nécessité d’y avoir du contenu canadien, mais pour le moment aucun mot sur le contenu francophone.

une reponse

  1. Merci de la nouvelle,
    Comme toutes les grandes innovations ayant marqué les différents secteurs d’activités, il est difficile de ne pas envisager la mort des vidéoclubs tels qu’on les connait aujourd’hui, avec l’arrivée de la location Online… Au minimum, ils seront obligés de revoir complètement leur modèle d’affaires (gageons que ce sera plus facile pour certains – comme les superclubs Vidéotron – que d’autres).

    Quoi qu’il en soit, l’écologie de la location vidéo changera dans les trois prochaines années. J’émets le souhait très personnel que nous restions collectivement attentifs – voire vigilant – à ce que cette accessibilité des contenus ne nuise pas à la production locale (i.e. québécoise et/ou francophone) de même qu’à l’épanouissement de notre culture en général.

    Mais d’ici-là (attention, promo devant) : l’idéal est de se taper des bons vieux vidéos gratis, comme (par exemple) celui mis en ligne par les Appendices cette semaine dans lequel ils tentent de battre le record du plus petit party du monde :
    http://lesappendices.telequebec.tv/chalet/#/riez/

    Ou de jouez leurs plus grands succès musicaux :
    http://lesappendices.telequebec.tv/chalet/#/jouez

    (fin de la promo)

    Bonne semaine !


Laisser un commentaire